Consignes pour la rédaction des articles du bulletin de l’AFAV

Bulletin – 2015 / 2016
Principes généraux
Documents textes à fournir
Règles typographiques et orthographe pour les textes français
Bibliographie
Illustrations

___________________________________________________________________________

Principes généraux

Les contraintes des coûts d’édition obligeant à faire des choix, l’économie de signes est la règle. On veillera donc à ne soumettre au comité éditorial que des textes rédigés de manière aussi simple et concise que possible, afin que chacun d’entre vous puisse s’exprimer et que le volume du bulletin reste gérable. Sauf accord du Comité d’Édition, dans la mesure du possible, les articles ne devront pas dépasser 9500 caractères (hors espaces) ou 11500 signes espaces compris. Les notes, légendes et bibliographie viennent en plus.

Les auteurs enverront les documents à Françoise Labaune-Jean avant le 24 Décembre 2015

Par mail : francoise.labaune@inrap.fr (ne pas oublier de préciser AFAV ou bulletin AFAV en objet de mail pour faciliter le tri des mails !)

– ou à défaut sur CD par courrier : Françoise LABAUNE-JEAN, 1 impasse du Léon, 35830 BETTON (France)

Proposer un article

Depuis plusieurs années, le bulletin sert également à présenter de petits articles qui n’ont pas fait l’objet d’une présentation orale ou poster, lors de nos rencontres. Vous pouvez me soumettre vos propositions par mail (francoise.labaune@inrap.fr), mais ils seront acceptés après discussion par le comité d’édition, en fonction de la place disponible dans le bulletin, sont prioritaires les articles des communications.

Merci de faire suivre également les informations sur vos publications récentes pour nous aider à actualiser plus rapidement la bibliographie générale dans le bulletin de l’année à Françoise Labaune-Jean : francoise.labaune@inrap.fr

___________________________________________________________________________

Documents textes à fournir

Titre

Merci de privilégier des intitulés assez courts résumant l’essentiel de ce que vous souhaitez faire ressortir. Doivent être mentionnées dans le titre la localisation géographique et la période.

Mots-clés

Pour que chacun s’y retrouve plus rapidement, et notamment pour nos lecteurs étrangers, merci de fournir une liste de 5 à 6 mots clés. Ces éléments faciliteront également les recherches lors de la mise en ligne du bulletin sur le site AFAVerre.

Texte

Les tapuscrits doivent être réalisés sous Word (texte saisi en style standard, police Arial, corps 10, enregistré au format .doc).

– Le texte doit être saisi « au kilomètre », sans mise en page.

– Indiquez en gras les titres de paragraphes. Ne pas utiliser de feuille de style.

– Les notes sont autorisées mais devront être réduites au minimum. Placer les appels de notes (1 à n) dans le texte et les notes en fin de texte (et non en bas de page, pour des questions de montage lors de l’intégration avec le logiciel de PAO). À la mise en page, elles seront placées en bas de colonne par page.

– Les préférences d’emplacement des illustrations doivent être signalées dans le texte, sachant que le texte est édité sur deux colonnes.

– les abréviations acceptées : Is, AR, Tr ou Trèves, HN

– La bibliographie et les légendes des figures sont à fournir en fin du texte ou dans un document séparé.

– Les illustrations sont à fournir en documents séparés (voir les normes ci-dessous).

Signature(s) :

Nom(s) et prénom(s) du ou des auteurs en entier.

En note : Nom et adresse complète des laboratoires ou des organismes de rattachement, numéro de l’UMR et développement de son intitulé.

Courriel (préciser s’il peut être publié ou non).

___________________________________________________________________________

Règles typographiques et orthographe pour les textes français

Ponctuation :

  • séparées du dernier caractère par un espace insécable pour : ; ?
  • collées au dernier caractère pour , .

— Séparations/espaces espaces insécables Is. 3, AR 36, n° 12, fig. 4, 10 %, 10 000e

— Guillemets à la française « mal préparés »,

– Accents sur les majuscules À, É, È, Ê ou Î

  • Les noms et mots latins d’usage courant s’écrivent en italique : cf., infra, supra, forum, villa, oppidum.
  • Dates

— Les dates s’écrivent av. J.-C. ou apr. J.-C.

— Les siècles sont cités : IIIe, Ier, et non IIIème, ou IIIème

 

  • Citations et références d’auteurs anciens ou récents

Pour les auteurs anciens, on utilisera le nom complet de l’auteur. Les indications de livres et chapitres, etc., seront exclusivement en chiffres arabes et seront séparées par un point, sous la forme suivante : « Strabon 4.2.1 » (pas de virgule après le nom de l’auteur quand le titre de l’œuvre n’est pas cité, mais « César, BG, 3.23.2 », avec le titre entre virgules). Pour les abréviations d’ouvrages anciens, utiliser les listes du dictionnaire Gaffiot

Références d’inscriptions : le corpus (CIL) se cite ainsi : CIL, XIII, 2448 (sans indication de page, sauf si l’indication est nécessaire).

Pour les auteurs récents, mettre la référence bibliographique dans le corps du texte sous cette forme : (Auteur année, page). Par exemple : (Isings 1957, 78).

___________________________________________________________________________

 Bibliographie

Dans le texte et les notes du texte, les références bibliographiques seront données ainsi :

Price 1991, 58 (un auteur) ; Price, Cottam 1998, 113-125 (2 auteurs) ; Arveiller-Dulong et al. 2003, 150-151, fig. 10 (plus de 2 auteurs).

On écrira fig. (pour figure), pl. (pour planche), n° (pour numéro), note (pour note) mais page ne s’écrit pas.

Les noms et prénoms de la bibliographie sont écrits en minuscules, à l’exception de la lettre initiale, toujours une majuscule.

Les prénoms ne sont pas écrits en entier, mais sont toujours abrégés, et l’abréviation est celle de la dernière consonne, suivie d’un point : C. = Carole ; Ch. pour Charles, St. pour Stéphanie, Chr. pour Christine, etc. Les prénoms composés s’écrivent avec un tiret intermédiaire : M.-G. pour Marie-Geneviève.

Les références bibliographiques sont développées en fin de texte et regroupées par ordre alphabétique, puis chronologique des auteurs.

Les abréviations sont possibles pour les ouvrages sur le verre que tout le monde connaît, mais pas pour les revues locales et régionales, dont tout le monde ne sait pas forcément le développé complet.

Abréviations acceptées : BullAFAV pour le bulletin de l’AFAV, AIHV pour les actes de l’Association Internationale pour l’Histoire du Verre, JGS pour le Journal of Glass Studies

Et pour les revues, préférer, par exemple, Revue Archéologique de l’Ouest (et non : RAO). Préciser l’éditeur quand c’est possible.

 

Pour vous aider

  1. Articles, notes, chroniques

Eygun 1997 

Eygun (Fr.) : « Informations archéologiques. Circonscription de Poitou-Charentes », Gallia, 25, Paris : éd. CNRS, 1997, 251-254.

 

  1. Monographies

Feyeux 1995

Feyeux (J.-Y.) : Le verre mérovingien du quart nord-est de la France, Paris : de Boccard, 1995.

Whitehouse 1998 

Whitehouse (D.) : Excavations at Dur (Umm al-Qaiwain, United Arab Emirates), vol.1, The Glass Vessels, Louvain : Peeters, 1998.

Price, Cottam 1998

Price (J.), Cottam (S.) : Romano-British Glass Vessels : A Handbook, Practical Handbooks in Archaeology, 14, York : Council of British Archaeology, 1998.

 

  1. Colloques, hommages, collectifs, catalogues

Pour les catalogues raisonnés de musées : les citer par l’auteur et non par le lieu, par ex. Simon-Hiernard, Dubreuil 2000 (et non Poitiers 2000).

Arveiller-Dulong et al. 2003 

Arveiller-Dulong (V.), Sennequier (G.), Vanpeene, (N.) : «  Verreries du nord-ouest de la Gaule : productions et importations », in : Foy, Nenna 2003, 147-160.

Amrein, Hochuli-Gysel 2000

Amrein (H.), Hochuli-Gysel (A.) : « Le soufflage du verre. Attestations de la technique à Avenches (Suisse) et à Saintes (France) au Ier siècle ap. J.-C. », Annales du 14e congrès de l’AIHV (Venise-Milan 1998), Lochem, 2000, 89-94.

Fünfschilling 2010

Fünfschilling (S.) : « Ägypten in Augusta Raurica … », in : Ebnöther (C.), Schatzmann (R.) éd., Oleum non perdidit. Festschrift für Stefanie Martin-Kilcher zu ihrem 65. Geburtstag, Antiqua 47, Bâle, 2010, 125-135.

Gratuze, Foy, 2012 

Gratuze (B.), Foy (D.)  : « La composition des verres islamiques d’Al Hadir », in Rousset (M.-O.), dir. : Al-Hadir. Étude archéologique d’un hameau de Qinnasrin (Syrie du Nord, VIIe-XIIIe siècles), Travaux de la Maison de l’Orient, 59, Lyon, 2012, 139-149.

Foy, Nenna 2003

Foy (D.), Nenna (M.-D.) éd. : Échanges et commerce du verre dans le monde antique, Actes du colloque international de l’AFAV, Aix-en-Provence et Marseille, juin 2001, Monographies Instrumentum 24, Montagnac, 2003.

Massabò 1999

Massabò (B.) : Magiche Trasparenze. I vetri dell’antica Albingaunum, cat. exp., Milan, 1999.

 

  1. Collections

Fages 1995

Fages (B.) : Carte archéologique de la Gaule, 47, Le Lot-et-Garonne, Paris : Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 1995.

 

  1. Littérature grise

Les travaux d’étudiants seront cités comme des publications imprimées :

Mach 2004

Mach (J.) : L’artisanat du verre médiéval et moderne en Roussillon (XIIIe-XVIIe siècles). Un état de la documentation, mémoire de Maîtrise, Université de Provence, 2004. (Inédit).

Robin 2012

Robin (L.) : Le verre à Lyon-Lugdunum durant le Haut-Empire. Productions et consommation, Thèse, Université Lumière Lyon 2, 2012. (Inédite).

Les rapports de fouille :

Ballarin (C.) : Sainte Bazeille, Lestang, Rapport de fouille, SRA Aquitaine, Afan, Pessac, 2001. (Inédit).

Chugniaux (Chr.), Sireix (Chr.) : Cours du Chapeau Rouge, Aquitaine Gironde Bordeaux Parkings, Rapport de fouille préventive, Inrap, 2006. (Inédit).

___________________________________________________________________________

Illustrations

Le texte peut être accompagné de 5 à 6 illustrations, si vous en proposez plus, suivant le maquettage, nous serons peut-être obligés de faire un choix (avec votre accord bien sûr !), au final, tout cela ne doit pas dépasser 2 A4. Les illustrations doivent être utiles à la compréhension du texte. Bien les choisir et de bonne qualité. Ne pas les multiplier inutilement (dans ce cas le comité de rédaction pourrait demander le retrait de quelques-unes)

Les illustrations seront publiées en pleine page -équivalent A4-, en demi-page ou en tiers de page, selon le format qui en assure la pleine lisibilité.

Numérotation dans l’ordre, de 1 à l’infini : fig. nn et appel d’illustrations dans le texte entre parenthèses (fig. nn).

– Légendes : une liste des légendes est à fournir sur une liste séparée en fin de texte (ne pas oublier les crédits des illustrations). Toutes les illustrations doivent être libres de droit d’auteur ou d’institution.

 

Pour les photos,

fournir des documents de bonne qualité pour l’édition. Pour cela, fournir les fichiers sources aux formats .eps, .tif, .ai, .psd, .jpeg (uniquement en haute définition).

Pour information, la définition minimale (pour une édition sans agrandissement) est de 300 dpi pour les clichés et de 1200 dpi pour les dessins au trait non vectoriel.

 

Pour les dessins au trait,

remettre un fichier graphique de type Illustrator. Si l’auteur utilise un jeu de polices particulières, il est demandé de vectoriser les textes. (Pour information, ne pas enregistrer dans une version postérieure à AI – CS4, car c’est celle dont je suis dotée). Pour ceux qui ne disposent pas du logiciel, merci de me fournir les figures dessins en format .pdf pour que je puisse les récupérer avec le logiciel de maquettage.

Les dessins de mobilier en verre sont de préférence édités à l’échelle 1/2.

Les illustrations seront préparées sur une colonne (86 mm) ou deux colonnes (180 mm), la hauteur maximale des illustrations ne doit pas dépasser 23 mm, le tout sans cadre. En fonction du maquettage, certaines planches fournies peuvent être susceptibles d’être ré-agencées pour un de gain de place.

  • les calques utilisés en DAO ne doivent pas être aplatis
  • en cas de montage Adobe Illustrator, il faut également envoyer tous les fichiers sources (chaque original de dessin et photo ayant servi à faire le montage)

Sont absolument à proscrire les illustrations et graphiques insérés dans Word et les illustrations en basse résolution.

NB : Le bulletin est maintenant en couleurs, mais ce n’est pas une raison pour en abuser. Je vous invite donc à limiter la couleur aux illustrations et photographies qui le méritent (ainsi un simple point de localisation en rouge sur un plan N&B sera à retirer).

 

Pour les tableaux

Les tableaux doivent être considérés comme des figures et avoir les mêmes dimensions maximales. Ne jamais mettre dans vos textes word, mais les fournir en documents isolés comme les autres figures. Les tableaux sous Word et sous Excel sont toujours à reprendre.

Un grand merci à tous pour le respect de ces normes !
Je reste bien entendu à votre disposition pour répondre à tout questionnement ou soucis.
Bonne rédaction et au plaisir de vous lire bientôt.